samedi , 17 novembre 2018
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Retour en Cour des deux étudiants du Collège de Maisonneuve accusés de terrorisme
Retour en Cour des deux étudiants du Collège de Maisonneuve accusés de terrorisme
Retour en Cour des deux étudiants du Collège de Maisonneuve accusés de terrorisme

Retour en Cour des deux étudiants du Collège de Maisonneuve accusés de terrorisme

Pour rappel des faits, en avril dernier, la Gendarmerie Royale du Canada avait procédé à l’arrestation de deux étudiants du Collège de Maisonneuve, Sabrine Djaermane et El Mahdi Jamali. Ces deux derniers, âgés de 18 ans, sont soupçonnés d’avoir voulu commettre des actes liés au terrorisme.

Après une première comparution au Palais de justice de Montréal, la procureure de la Couronne s’était opposée à leur libération. Elle avait déclaré que les deux jeunes risquaient de fuir le territoire et qu’ils représentaient un danger pour le public. De retour en Cour ce vendredi pour l’enquête sur remise en liberté du couple, plusieurs personnes dont les familles des accusés ainsi que les médias ont répondu présents en grand nombre même qu’une autre salle a été ouverte afin qu’ils puissent suivre l’audience via retransmission vidéo. Les deux étudiants ont été représentés par de nouveaux avocats. La journée avait commencé par le témoignage d’un des enquêteurs de la GRC.

Sabrine Djaermane et El Mahdi Jamali font face à plusieurs accusations dont la tentative de vouloir quitter le pays pour perpétrer des actes terroristes, de possession d’une substance explosive, d’avoir essayé de faciliter une activité terroriste et d’avoir commis un acte criminel au profit d’un groupe terroriste.

Trois jours d’audience ont été réservés à l’enquête et aucune information n’a été révélée sur la preuve amassée contre les deux jeunes et ce suite à une interdiction de publication. Selon des informations de La Presse

Jean Baptiste

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.