dimanche , 25 juillet 2021
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Coronavirus Canada : Un confinement jusqu’au 8 février au Québec et possiblement un couvre-feu
Coronavirus Canada : Un confinement jusqu’au 8 février au Québec et possiblement un couvre-feu
Coronavirus Canada : Un confinement jusqu'au 8 février au Québec et possiblement un couvre-feu

Coronavirus Canada : Un confinement jusqu’au 8 février au Québec et possiblement un couvre-feu

Le gouvernement Legault annoncera mercredi à 17h un confinement plus strict qui pourrait durer jusqu’au 8 février, ont indiqué des sources à Radio-Canada. Il envisage aussi d’imposer un couvre-feu.

Afin de briser la chaîne de la transmission communautaire de la COVID-19 et de freiner la progression des nouveaux cas et des hospitalisations, la santé publique du Québec a également recommandé au gouvernement de mettre en place un couvre-feu dans la province.

Selon ce qu’ont indiqué des sources à Radio-Canada, le gouvernement de François Legault voudrait “secouer l’imaginaire collectif”. Québec souhaite que les gens demeurent chez eux de 19 h 30 à 6 h. Le gouvernement pourrait notamment obliger les épiceries à fermer dès 19 h, ont évoqué ces sources.

Québec estime que 30 % de la population n’écoute plus les consignes sanitaires qu’il tente d’imposer, d’où le coup de barre qu’il entend asséner.

Le gouvernement Legault annoncera mercredi à 17h un confinement plus strict qui pourrait durer jusqu’au 8 février, ont indiqué des sources à Radio-Canada. Il envisage aussi d’imposer un couvre-feu.

Afin de briser la chaîne de la transmission communautaire de la COVID-19 et de freiner la progression des nouveaux cas et des hospitalisations, la santé publique du Québec a également recommandé au gouvernement de mettre en place un couvre-feu dans la province.

Selon ce qu’ont indiqué des sources à Radio-Canada, le gouvernement de François Legault voudrait “secouer l’imaginaire collectif”. Québec souhaite que les gens demeurent chez eux de 19 h 30 à 6 h. Le gouvernement pourrait notamment obliger les épiceries à fermer dès 19 h, ont évoqué ces sources.

Québec estime que 30 % de la population n’écoute plus les consignes sanitaires qu’il tente d’imposer, d’où le coup de barre qu’il entend asséner.

Selon le scénario de confinement envisagé, le gouvernement pourrait décaler le retour en classe des élèves, prévu initialement pour le 11 janvier, d’une semaine au primaire et de deux semaines au secondaire. Cette mesure semble toutefois encore sujette à changement, notamment auprès des élèves du primaire.

Les garderies et les services de garde resteront toutefois ouverts.

Les activités extérieures ne seront permises qu’en respectant une bulle familiale.

En outre, la construction et le secteur manufacturier devront s’en tenir aux activités jugées essentielles, mais pourraient déterminer eux-mêmes ce qui est prioritaire.

Les Québécois en sauront plus en fin d’après-midi, lors d’une conférence de presse du premier ministre Legault. L’annonce officielle, qui devait initialement avoir lieu mardi, a été retardée pour laisser le temps au gouvernement d’en peaufiner les détails.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.