jeudi , 24 août 2017
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Le premier débat au PLQ : La corruption et l’intégrité
Le premier débat au PLQ : La corruption et l’intégrité

Le premier débat au PLQ : La corruption et l’intégrité

Selon Vincent Marissal, Raymond Bachand, le plus détendu des trois candidats avec une certaine connaissance des enjeux économiques et avec humour conviction et assurance, était le gagnant du premier débat des candidats à la direction du Parti Libéral du Québec vue qu’il a su parlé autant qu’au électeurs qu’aux militants libéraux.
Les deux autres candidats n’ont pas fait honte à leurs partisans. Pierre Moreau, l’avocat et l’homme politique, qui avait des idées plutôt vagues durant le débat, devra faire plus d’effort pour s’imposer. Alors que Philippe Couillard, l’homme de grandes idées, qui a maitrisé les concepts théoriques durant ce débat et qui avait un ton professoral qui inspire la confiance mais n’inspire pas le rapprochement, devra de sa part faire mieux pour confirmer son statut de meneur dans cette course pour la direction du Parti Libéral du Québec.
« La corruption et l’intégrité » était le principal sujet de la préoccupation de ce premier débat qui s’est déroulé dans une ambiance assez sympathique. Et les trois candidats on essayer de minimiser l’impact de la Commission Charbonneau sur la confiance des électeurs et des militants.

Pour plus d’info : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/vincent-marissal/201301/14/01-4610957-un-exercice-de-rechauffement.php

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*