lundi , 23 septembre 2019
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Compression des budgets en santé : Les infirmières s’inquiètent de l’impact des coupes sur les services à la population
Compression des budgets en santé : Les infirmières s’inquiètent de l’impact des coupes sur les services à la population
Compression des budgets en santé Les infirmières s'inquiètent de l'impact des coupes sur les services à la population

Compression des budgets en santé : Les infirmières s’inquiètent de l’impact des coupes sur les services à la population

Alors que les députés de l’Assemblée nationale se préparent à étudier le dossier des crédits du ministère de la santé et des services sociaux, Régine Laurent, la Présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), a profité de cette occasion pour évoquer le sujet lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée mercredi.

Mme Laurent a parlé de la grande inquiétude que ressentaient les infirmières du Québec qui seraient affectées par les coupes envisagées sur les services à la population et également sur leur travail. Elle a déclaré que bien que le ministre de la santé, M. Barrette, a assuré qu’il n’y aurait pas de répercussions négatives directes sur la population, elle reste très sceptique à ce sujet car les compressions ont déjà commencé et sont déjà palpables sur le terrain.

Elle a donné quelques exemples des centres touchés par les abolitions de postes dont le CSSS Ahuntsic et Montréal-Nord qui va connaître la perte de 15 postes aux services à la population et parmi ces postes ceux de deux infirmières en santé scolaire. Même cas signalé au CSSS de la Montagne. Elle a évoqué également les conditions de travail des infirmières et du personnel hospitalier qui vivent une période d’insécurité et de pression totale. Ces derniers peuvent avoir plusieurs patients à suivre qui nécessitent un grand effort et surtout beaucoup de soins, chose qui rend la situation inconfortable, selon Mme Laurent.

Pour elle, les compressions auront un impact direct sur la sécurité des soins et pour éviter cela, elle conseille au gouvernement Québécois de se référer aux propositions et suggestions des personnes concernées par ce dossier, des personnes du terrain. Elle appelle le gouvernement Couillard de prendre en compte les conseils de la FIQ.

Mercredi dans l’après midi et pour crier leur colère contre les compressions, les infirmières du CSSS Ahuntsic et Montréal-Nord ont manifesté devant le CLSC de Montréal-Nord pour déplorer les coupes dont le CSSS a été visé pour le budget de l’an prochain. D’autres manifestations sont prévues dont une qui se déroulera aujourd’hui devant le CLSC de Côte-des-Neiges.

Joseph Marie

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.