jeudi , 24 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Collision mortelle de Saint-Liboire : Un geste volontaire pourrait être la cause de l’accident
Collision mortelle de Saint-Liboire : Un geste volontaire pourrait être la cause de l’accident
Collision mortelle de Saint-Liboire : Un geste volontaire pourrait être la cause de l'accident

Collision mortelle de Saint-Liboire : Un geste volontaire pourrait être la cause de l’accident

Les identités des deux personnes, décédées suite à la collision qui a été signalée hier vers les alentours de 7h du matin à Saint-Liboire, en Montérégie entre un train et une voiture, ont été révélées. Les deux victimes sont un père de 42 ans, Thierry Patenaude-Turcotte et son fils Nicolas Patenaude âgée d’à peine un an.

Comme nous vous l’annoncions hier dans un précédent billet, c’est à la hauteur d’un passage à niveau sur le rang Charlotte que le train de passagers de Via Rail, qui assurait la lisaison Montréal-Québec, a percuté de plein fouet la voiture des deux victimes. A cause de la force du choc, la voiture a été sectionnée en deux. Selon les premières informations révélées par Via Rail, aucun souci technique n’a été enregistré ni au niveau des barrières de sécurité, qui étaient abaissées, ni au niveau des feux qui clignotaient lors de la collision. Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances de cet accident mortel et aucune hypothèse ne sera écartée même le geste volontaire. Le service des enquêtes des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec a été sollicité vu que les premières données laisseraient croire que le père aurait délibérément mis la voiture sur les rails. La cause de ce geste désespéré reviendrait à un problème familial.

Le père avait perdu la garde de son fils après sa séparation avec sa conjointe et devait le lui rendre le jour de l’accident. Pour l’heure, la Sûreté du Québec reste vigilante sur les informations présentées et voudrait d’abord procéder à une reconstitution de la scène et rencontrer les témoins présents sur les lieux pour comprendre les circonstances de ce drame avant de confirmer l’acte volontaire. Selon des informations de la Presse

Jean Baptiste

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.