jeudi , 24 août 2017
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Coca-Cola sans alcool aborde la question de l’obésité
Coca-Cola sans alcool aborde la question de l’obésité

Coca-Cola sans alcool aborde la question de l’obésité

Coca-Cola sans alcool aborde la question de l’obésité dans une publicité diffusées aux États-Unis, mais suite à une forte consommation des boissons gazeuse , les américaines dan la ville de New york ils sont interdits d’acheter des sodas de plus d’un demi-litre .
Mais les médias dans cette année 2013 encourage les consommateurs d’acheter le boisson sodas et  coca cola ils disant que « pour garder l’esprit rafraichissant et bénéficier des  calories  et pour bien  gérer le  poids, il faut consommer Coca-Cola et de toutes les nourritures et boissons »
Coca cola offrir plusieur types de ses boisson a titres des calories , coca cola sans calories et autres avec tele ou tel nombre de calories juste pour attirer l’intention de toutes les catégories du consommateur, coca cola rappele dans son communiqué « Nous sommes engagés à rassembler les gens pour lutter contre l’obésité » donc pour les produits coca cola aideant les gens de meiux nourrir et de lutter contre l’obésité

Il ya une relation parentale sucre et obésité, hypertension, diabète est établie depuis longtemps, En février 2012 des trois scientifiques de l’université de Californie et en présence des invité les autorités politiques à prendre les mêmes mesures contre le sucre que celles adoptées contre le tabac et l’alcool : taxer les produits avec des sucres ajoutés (sodas, boissons énergétiques, jus, lait chocolaté, céréales…), limiter ou interdire leur publicité et n’autoriser l’achat qu’aux plus de 17 ans et surtout dans  les école.
La ville de New York a mis en place une interdiction partielle des ventes de sodas de plus d’un demi-litre. Cette interdiction s’appliquera dans les restaurants, les stades et les salles de cinéma, vise à lutter contre l’obésité dans une ville dont 58% des habitants sont obèses ou en surpoids, selon des statistiques de la mairie.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*