lundi , 28 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Urgences du Québec : Un temps d’attente moyen de 4h pour les patients ambulatoires
Urgences du Québec : Un temps d’attente moyen de 4h pour les patients ambulatoires
Urgences du Québec Un temps d'attente moyen de 4h pour les patients ambulatoires

Urgences du Québec : Un temps d’attente moyen de 4h pour les patients ambulatoires

En se rendant aux urgences du Québec, les patients ambulatoires attendent en moyenne 4 heures 22 minutes avant d’être pris en charge et libérés. Ces chiffres, enregistrés entre 2013 et 2014, ont été révélés par nos confrères de la Presse obtenus par le Ministère de la santé.

Il a été constaté que 68% des 3,5 millions de citoyens Québécois qui se sont présentés par leurs propres moyens aux urgences ont attendu environ quatre heures pour être soignés. La durée moyenne d’attente va de la prise en charge par une infirmière qui effectue le tri des patients jusqu’aux soins. La moyenne enregistrée est de 4 heures 22 minutes pour les patients ambulatoires. Pour les patients, dont le cas est jugé grave et qui sont sur une civière, ils ont une moyenne d’attente de 16 heures 42 minutes.

Il a été enregistré, suite aux données reçues, que Lanaudière était la région qui connaît le temps d’attente le plus long aux urgences avec une moyenne de 6 heures 14 minutes contre 5 heures 45 minutes pour Laval et 5 heures 38 minutes pour les Laurentides. Pour Montréal, bien le temps moyen d’attente ait diminué en atteignant 4 heures 39 minutes, il est loin des quatre heures visées par le ministre de la santé.

Pour Gaétan Barrette, vu la situation actuelle que connaît le système de santé, une durée moyenne de quatre heures reste acceptable et raisonnable. Le ministère de la santé vise une meilleure prestation et ce en assurant un temps d’attente moindre et une qualité de services adéquate. Parmi les projets en cours de M. Barrette, la mise en place de plusieurs cliniques qui auront pour mission de prendre en charge les patients présentant des cas moins urgents, chose qui permettra une meilleure aération des urgences pour une meilleure prise en charge des cas graves. Selon des informations de la Presse.

Joseph Marie

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.