mercredi , 30 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Téléphone cellulaire au volant : Quatre points d’inaptitude au lieu de trois
Téléphone cellulaire au volant : Quatre points d’inaptitude au lieu de trois
Téléphone cellulaire au volant : Quatre points d'inaptitude au lieu de trois

Téléphone cellulaire au volant : Quatre points d’inaptitude au lieu de trois

Les sanctions seront désormais plus sévères pour les utilisateurs du téléphone cellulaire au volant. Dés le printemps 2015, la pénalité passera de trois à quatre points d’inaptitude.

Cette démarche a pour but de lutter contre ce phénomène qui est devenu une habitude chez les conducteurs. Il a été constaté, suite à plusieurs opérations routières, que l’infraction qui revient le plus souvent et qui, malheureusement, causent de nombreux accidents graves de la route, est l’utilisation du cellulaire au volant. Les campagnes de sensibilisation ainsi que les campagnes « choc » semblent ne pas porter leur fruit d’où la décision de Robert Poëti, ministre des Transports, d’utiliser la manière forte et qui est de passer de trois à quatre points d’inaptitude.

Selon les chiffres avancés par la SAAQ, le nombre d’infraction qui a été enregistré pour utilisation du téléphone portable au volant en 2013 a atteint les 66 000 infractions contre 42 000 en 2009. Selon les déclarations de M. Poëti, désormais, il faudrait y penser à deux fois avant de prendre son téléphone au volant. Il a évoqué également les jeunes conducteurs qui n’ont que quatre points d’inaptitude sur leur permis : « s’ils se font choper, le permis c’est terminé ». Pour les amendes, rien n’a changé, mais des révisions seront effectuées ultérieurement au niveau du code de la sécurité routière. Selon des informations de Radio-Canada

Jean Baptiste

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.