vendredi , 25 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Prêtres : Les victimes d’agressions sexuelles appellent à la suspension des dons à l’Eglise
Prêtres : Les victimes d’agressions sexuelles appellent à la suspension des dons à l’Eglise
Prêtres : Les victimes d'agressions sexuelles appellent à la suspension des dons à l'Eglise

Prêtres : Les victimes d’agressions sexuelles appellent à la suspension des dons à l’Eglise

Dimanche, s’est tenue une conférence de presse organisée par plusieurs victimes d’agressions sexuelles commises par des prêtres ainsi que des associations et organismes dont l’organisme Victimes d’agressions sexuelles au masculin (VASAM). Ils voudraient pousser l’Eglise à reconnaître leurs droits et pour ce ils appellent les catholiques à ne plus verser de dons à l’Eglise pour manifester leur mécontentement face à la situation.

Ils invitent la population à ne plus donner lors de la quête, messes ou toute autre cérémonie qui aura pour but de collecter des dons pour l’Eglise. Pour eux, ces démarches seront un moyen efficace pour faire pression sur l’Eglise afin qu’elle renonce à invoquer le délai de prescription dans les actions engagées contre elle et ses prêtres.

Pierre Bolduc, victime d’agression commise par un prêtre et Frank Tremblay, requérant dans le recours collectif contre les rédemptoristes ont déclaré que cette démarche ne touchera aucunement les croyances des personnes, mais bien au contraire. Cette union ne peut que démontrer la grandeur et la bonté de Dieu, contrairement aux hommes de l’Eglise qui invoquent à chaque recours le délai de prescription. Alain Fortier, président de victimes d’agressions sexuelles au masculin (VASAM) a même reproché à Mgr Gérald Cyprien Lacroix de rester à l’écart de ce dossier sachant qu’il prône haut et fort sa proximité avec ses fidèles.

Pour lui, Mgr Lacroix devrait être à l’écoute de ces victimes afin de les aider dans leur souffrance. Pour sa défense, Mgr Lacroix a déclaré qu’il n’avait pas été approché par ces personnes et que les dons des fidèles ne sont en aucun cas utilisés pour défendre les prêtres accusés d’agressions. Pour lui, il est incompréhensible de condamner les paroisses sachant que ces dernières n’ont aucune relation avec cela vu qu’elles sont là pour servir les catholiques. Selon la Presse Canadienne.

Jean Baptiste

Un commentaire

  1. Comment se fait-il qu’on ne soulève jamais le problème des religieux trafiquants d’organes humains?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.