mardi , 24 septembre 2019
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Arrestation d’un médecin de Lachute : Des sanctions pour deux policiers de la Sûreté du Québec
Arrestation d’un médecin de Lachute : Des sanctions pour deux policiers de la Sûreté du Québec
Arrestation d'un médecin de Lachute : Des sanctions pour deux policiers de la Sûreté du Québec

Arrestation d’un médecin de Lachute : Des sanctions pour deux policiers de la Sûreté du Québec

L’affaire remonte au mois de février de l’an 2012. Le sergent Michel El-Khoury avait été dépêché au sein d’une résidence familiale où il avait trouvé un bébé de deux mois blessé au niveau de la cheville. Il l’a déposé, en compagnie de sa mère, à l’hôpital de Lachute avant de rentrer au poste.

Quelques instants plus tard, le sergent El-Khoury reçoit un appel de l’oncle du bébé qui voulait déposer plainte. Il s’est avéré que le bébé avait une fracture à la cheville. Voulant avoir plus d’information sur l’état de santé du bébé, le sergent a appelé l’hôpital, mais ce dernier a refusé de donner toute information concernant l’enfant vu que cela relevait de la confidentialité médicale. L’hôpital a néanmoins assuré au sergent que l’enfant avait été transféré vers un autre centre hospitalier.

Remonté, le sergent décide alors de se diriger, en compagnie d’un collègue, au sein de l’hôpital pour arrêter le médecin de garde, le Dr Jeffry Sirzyk, pour entrave à une enquête policière. La manière forte a été utilisée par les deux agents, puisque le médecin a été plaqué contre le mur, puis menotté.

Cette arrestation avait soulevé une énorme controverse d’où l’ouverture d’une enquête par le Comité de déontologie policière. Selon ses conclusions, les deux agents ont fait preuve « d’une ignorance inacceptable concernant la confidentialité des informations demandées » et ont agi avec « précipitation et un manque de jugement ». Pour le Comité, l’utilisation de la force et l’arrestation du médecin sont infondées et n’avaient pas lieu d’être. Les deux agents seront sanctionnés et les sanctions seront connues à une date ultérieure. Selon le communiqué du Comité de déontologie policière
http://www.deontologie-policiere.gouv.qc.ca/index.php?id=206&tx_ttnews[tt_news]=647&cHash=a2bf8be00ec950cae064b25b92a5496e

François Xavier

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.