vendredi , 25 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Agression à l’essence à Québec : Le suspect devra répondre à plusieurs chefs d’accusation
Agression à l’essence à Québec : Le suspect devra répondre à plusieurs chefs d’accusation
Agression à l'essence à Québec : Le suspect devra répondre à plusieurs chefs d'accusation

Agression à l’essence à Québec : Le suspect devra répondre à plusieurs chefs d’accusation

Samedi, devant un restaurant se situant au boulevard Hamel à Québec, un homme s’est dirigé sur un autre jeune homme pour le tabasser avant de l’asperger d’essence et allumer le feu. La victime, âgée de 19 ans, a été brulée au premier et deuxième degré au niveau de la tête, de ses jambes et le haut de son corps. 30% de son corps a été touché d’où son transfert d’urgence à l’hôpital.

Dépêchés sur les lieux du drame, les agents de la SQ ont pu interpeller un suspect qui était également brûlé au niveau de sa main gauche ainsi que la petite amie de la victime qui a été prise en charge par les ambulanciers pour un choc nerveux. Après enquête, il s’est avéré que les trois personnes se connaissaient et que la cause principale de ce violent acharnement revenait à une histoire de cœur.

Selon les déclarations de la SQ, Simon Lefebvre, 24 ans, avait une relation avec la jeune fille avant qu’elle ne le laisse tomber pour la victime. Le couple a été sujet de plusieurs menaces de mort, d’agressions physiques et de harcèlements avant qu’il ne décide de porter plainte après plus de cinq mois de calvaire. Simon Lefebvre a été interdit par la police de s’approcher du couple avant sa comparution devant le tribunal, mais il n’était pas prêt à laisser tomber.

Quelques jours seulement après la plainte, il est passé à l’acte en aspergeant la victime d’essence. Son objectif était clair : Il voulait en finir avec son rival. Lors de son interpellation, il n’a exprimé aucun remord d’où la demande de son avocate d’effectuer un examen psychiatrique, selon des informations de La Presse. Il devra répondre à plusieurs chefs d’accusation dont tentative de meurtre, menaces, harcèlement et voies de faits.

Joseph Marie

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.