dimanche , 27 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Qui sera le successeur de Pauline Marois ?
Qui sera le successeur de Pauline Marois ?
Pauline Marois

Qui sera le successeur de Pauline Marois ?

Depuis l’annonce de la démission de la chef du Parti Québécois « Pauline Marois » suite à sa défaite aux élections, les spéculations fusent sur son éventuel remplacement. Trois noms reviennent à chaque fois lorsque le prochain successeur du Parti Québécois est évoqué. Les trois pressentis pour la course à la chefferie sont Bernard Drainville, Jean-François Lisée et le dernier arrivé Pierre Karl Péladeau. Ces derniers, ont d’ailleurs profité de l’annonce des résultats du scrutin lundi soir et de la décision de Pauline Marois pour s’exprimer sur la situation et l’avenir du PQ, démarche qui a dérangé et étonné plusieurs personnes.

Selon une analyse de la situation effectuée par André Lamoureux, politologue à l’UQAM, pour nos confrères du journal Métro, le cas de Pierre Karl Péladeau est un peu prématuré. Il est vrai qu’il reste un très grand homme d’affaires, très compétent lorsqu’il s’agit de négocier des affaires, mais pour la politique, c’est un novice.

En évoquant Bernard Drainville et Jean-François Lisée, il déclare que les deux personnes sont très respectées au sein de leur parti et ont beaucoup d’appuis. Leur candidature est légitime. Il attire néanmoins l’attention sur Véronique Hivon qui reste également une candidate de choix. Il a ajouté « qu’elle est une très grande dame très appréciée et respectée par les membres de l’Assemblée. Elle a une grande aisance à faire rallier les gens à sa cause ». D’ailleurs, cette dernière avait déclaré qu’il était encore très tôt d’évoquer le sujet et ce à quelques heures seulement du retrait de Pauline Marois.

La défaite du Parti Québécois n’est pas la fin, mais ce dernier devrait désormais se reprendre en main sur de bonnes bases tout en préservant l’image d’un parti démocrate et social, selon la même source.

Joseph Marie

Un commentaire

  1. Si c’est pour la remplacer par Lisée, le parti va tomber de Charybde en Scylla. Ce qui leur faut, c’est un gars normal. Proche des gens, charmant, intègre, mais aussi réaliste et brillant. Pas une grosse tête, ni un journaliste de formation. Pourquoi pas un homme d’affaires ? Un gars crédible économiquement réorienterait le monde vers le PQ ?

    Bon, je crois que vous voyez où je veux en venir 😛

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.