lundi , 23 septembre 2019
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Une carence en fer chez la femme enceinte augmenterait les risques d’autisme
Une carence en fer chez la femme enceinte augmenterait les risques d’autisme
Une carence en fer chez la femme enceinte augmenterait les risques d'autisme

Une carence en fer chez la femme enceinte augmenterait les risques d’autisme

Selon une étude publiée par l’American Journal of Epidemiology, une carence en fer chez la femme enceinte pourrait être responsable de l’augmentation des risques d’autisme. Cette étude, qui est considérée comme la première étude à s’être intéressée au lien entre les carences en fer et l’autisme, a été effectuée par une équipe de chercheurs de l’Université de Californie.

Ces derniers ont constaté que les mères n’ayant pas pris de suppléments de fer lors de la grossesse étaient plus susceptibles d’avoir un enfant autiste, contrairement à celles qui en prenaient. Selon les déductions de l’étude, le risque d’autisme chez l’enfant en cas de carence en fer chez la mère âgée de 35 ans et plus, est cinq fois plus élevé. Il l’est aussi si la mère présente des soucis métaboliques comme la tension artérielle, le surpoids ou encore le diabète.

Le fer joue un rôle important dans la croissance et le développement du cerveau surtout dans la production de neurotransmetteurs, la myélinisation et le système immunitaire. Bien que cette étude nécessite d’autres recherches afin de confirmer les résultats des chercheurs de l’Université de Californie, mais il en sort que les mères devraient suivre une alimentation saine et prendre les suppléments en fer recommandés par leur médecin. Selon des informations de la Presse Canadienne

Marie Catherine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.