mardi , 24 novembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Transplantation pulmonaire : L’acquisition de deux appareils de perfusion «ex vivo» par le CHUM
Transplantation pulmonaire : L’acquisition de deux appareils de perfusion «ex vivo» par le CHUM
Transplantation pulmonaire L'acquisition de deux appareils de perfusion «ex vivo» par le CHUM

Transplantation pulmonaire : L’acquisition de deux appareils de perfusion «ex vivo» par le CHUM

Selon une information diffusée par le Dr Pasquale Ferraro, Dir Chirurgical du programme de transplantation pulmonaire au CHUM, le centre hospitalier vient d’acquérir les appareils du siècle et qui sont deux appareils de perfusion « ex vivo » pour les poumons. L’un des appareils sera placé au sein du centre de recherche du CHUM tandis que l’autre sera plus opérationnel puisqu’il assurera les transplantations qui seront programmées au sein du Centre hospitalier.

Ces derniers permettront de préserver, lors des dons, des poumons dans de très bonnes conditions jusqu’à la transplantation. Désormais, ces deux appareils vont être des accélérateurs des nombres de dons de presque 25%. Ils pourront assurer annuellement jusqu’à 12 transplantations pulmonaires.

Selon les déclarations du Dr Ferraro, ces appareils qui auront pour objectif de maintenir des poumons en vie afin de s’assurer de leur bon fonctionnement avant toute transplantation assureront un meilleur suivi et surtout un meilleur traitement. Grâce à eux, les chirurgiens pourraient accepter ou refuser le poumon. Ils sauraient si ce dernier est apte à être transplanté ou non. Ces appareils permettront de garder les poumons dans des conditions identiques à celles présentes dans le corps humain. Après Toronto, le CHUM est le deuxième centre hospitalier en Amérique du Nord à acquérir d’un tel appareil et il en est très fier, selon des informations de l’agence QMI.

François Xavier

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.