jeudi , 24 août 2017
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Stéphanie Beaudoin reconnaît sa culpabilité à plus d’une quarantaine de chefs d’accusation
Stéphanie Beaudoin reconnaît sa culpabilité à plus d’une quarantaine de chefs d’accusation
Stéphanie Beaudoin reconnaît sa culpabilité à plus d'une quarantaine de chefs d'accusation

Stéphanie Beaudoin reconnaît sa culpabilité à plus d’une quarantaine de chefs d’accusation

Décrite comme la voleuse la plus sexy, Stéphanie Beaudoin, 21 ans, a reconnu sa culpabilité pour les 47 chefs d’accusation qui lui ont été reprochés sur les 114 accusations présentées.

Lors de sa comparution en novembre dernier, la jeune femme avait annoncé « plaider coupable » pour plus d’une quarantaine d’infractions. La jeune femme, en compagnie de deux complices âgés de 13 et 17 ans, avait effectué plusieurs cambriolages où elle a pu récolter plus de 80 000 dollars d’objets volés. Elle s’introduisait par effraction dans les résidences pour voler bijoux, objets de décoration, de l’argent et avait même réussi à voler des armes. Elle réussissait à rentrer dans les maisons par les portes arrière ou par les fenêtres des sous-sols. Elle a également été accusée de possession de drogue, de possession d’armes sans permis ainsi que des outils de cambriolage.

Me Denis Lavigne, l’avocat de Stéphanie Beaudoin a déclaré que sa cliente était prête à rembourser ses victimes et il voudrait qu’elle soit rencontrée par un agent de probation pour qu’il puisse définir les causes exactes de ses actes. Selon les déclarations de Me Lavigne, Stéphanie Beaudoin avait, lors des délits enregistrés entre le 21 juin et le 5 août, connu une période de dépression. Vu que la jeune femme n’a aucun antécédent judiciaire, son avocat voudrait lui éviter la case prison en présentant à la Cour un rapport de la personnalité de Stéphanie pour mettre en avant les causes qui l’auraient poussées à perpétrer des vols de ce genre. Une nouvelle rencontre est prévue pour le mois de juin prochain. Selon des informations de Québec Hebdo

Joseph Marie

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*