mercredi , 26 juillet 2017
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Québec : Un projet de loi pour le bien-être des animaux
Québec : Un projet de loi pour le bien-être des animaux
Québec : Un projet de loi pour le bien-être des animaux

Québec : Un projet de loi pour le bien-être des animaux

Afin de remédier aux maltraitances des animaux et aux diverses infractions liées à leur détresse, Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, a déposé ce vendredi, lors de l’Assemblée Nationale, un projet de loi pour assurer une meilleure protection aux animaux.

Il a déclaré qu’il était indispensable de revoir le code civil en apportant plusieurs modifications. Avec ce nouveau projet de loi, il compte donner un nouveau statut aux animaux afin qu’ils ne soient plus considérés comme un « bien meuble », mais comme des êtres à part entière comme c’est le cas dans plusieurs autres pays. M. Paradis voudrait redéfinir le statut de l’animal en tant qu’un être qui ressent la douleur, la souffrance et la détresse.

Si le projet de loi est adopté, des permis pour les exploitants d’animaleries et des éleveurs seront exigés. Les combats d’animaux seront épiés et connaitront d’importantes interventions. Les vétérinaires seront également appelés à rapporter toute maltraitance enregistrée envers un animal. Une importante amende est également prévue en cas d’infraction et qui pourrait atteindre les 250 000 dollars, à doubler en cas de récidive. Les fautifs peuvent encourir une peine d’emprisonnement de 18 mois.

M. Paradis avait déclaré que le Québec avait la mauvaise réputation d’être la province où un grand nombre de cas de maltraitance d’animaux est enregistré. Pour lui, il est indispensable de revoir le code civil. Grâce à ce nouveau projet de loi, une meilleure protection sera assurée aux animaux domestiques via les obligations imposées à leurs propriétaires et des meilleures conditions de vie seront également adoptées pour les animaux d’élevage. Selon la Presse Canadienne

Marie Catherine

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*