jeudi , 24 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Philippe Couillard assume l’héritage de ses prédécesseurs à la tête du PLQ
Philippe Couillard assume l’héritage de ses prédécesseurs à la tête du PLQ
Philippe Couillard assure n'avoir aucune information sur le député ciblé par l'UPAC

Philippe Couillard assume l’héritage de ses prédécesseurs à la tête du PLQ

Depuis quelques jours, le Parti Libéral Québécois assure son avance lors de cette campagne électorale malgré les différentes attaques concernant les questions d’éthique liées à l’époque de Jean Charest. Lors d’un point de presse qui s’est déroulé à Québec, Philippe Couillard a déclaré qu’il assumait entièrement l’héritage de ses prédécesseurs à la tête du Parti Libéral. Ces propos viennent après les attaques de Pauline Marois sur les questions d’intégrité et d’éthique.

Pour elle, Philippe Couillard fuit ce dossier et s’emporte à chaque fois qu’il est entamé.
Le chef du Parti Libéral a déclaré qu’il était désolant que Pauline Marois reste « focalisée » sur les élections de 2012 au lieu de vivre dans le présent. Pour lui, « la sanction populaire a déjà été donnée » en 2012. Il a ajouté que ses fonctions en tant que chef libéral n’ont été entamées qu’en mars 2013.

Il faudrait désormais le juger sur les faits présents et sur ce qui va suivre. Il a également cité dans ses déclarations, selon des informations de la Presse Canadienne, Jacques Duschesneau, député caquiste, qui a remarqué un réel changement dans les démarches déployées par le Parti Libéral. Pour Couillard, ces déclarations prouvent que des parties extérieures au PLQ sont conscientes des changements, selon la même source.

Joseph Marie

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.