mercredi , 30 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Les vertus et les bienfaits du vin rouge sur la santé remis en question
Les vertus et les bienfaits du vin rouge sur la santé remis en question
Les vertus et les bienfaits du vin rouge sur la santé remis en question

Les vertus et les bienfaits du vin rouge sur la santé remis en question

Des chercheurs américains avaient annoncé il y a quelques temps que le vin rouge présentait des bienfaits pour la santé en réduisant considérablement les risques des troubles de l’audition. Ils avaient découvert que le resvératol, un antioxydant présent dans le vin rouge, avait des vertus protectrices pour l’appareil auditif.

D’autres recherches avaient prôné les bienfaits du chocolat, du vin rouge ou encore de quelques fruits, tous comportant le resvératol, sur la santé de votre coeur. Aujourd’hui, une nouvelle étude, effectuée par des chercheurs de la faculté de médecine Johns Hopkins à Baltimore, vient mettre en cause ces données en prouvant que le vin n’avait aucun lien avec la longévité et encore moins avec la bonne santé d’une personne. Il a été constaté suite à plusieurs analyses effectuées sur des personnes âgées habitant en Toscane, une région d’Italie connue pour son vin, et ayant une consommation régulière d’aliments contenant le resvératol, qu’elles ne vivaient pas plus longtemps que des personnes ne consommant pas cet antioxydant et ne présentaient pas moins de risques d’atteinte de maladies cardiaques ou encore de cancer.

Selon les conclusions des chercheurs, aucun lien concret n’a été prouvé mettant en avant les vertus de cet antioxydant sur la santé, selon des informations de l’agence QMI. L’engouement pour le resvératol revient à plusieurs recherches qui avaient été effectuées sur des souris qui grâce à des doses quotidiennes vivaient plus longtemps et avait de effets anti-inflammatoires sur elles.

Jean Baptiste

Un commentaire

  1. Des «lobbies», des «lobbies» et encore des «lobbies».
    Un laboratoire français, établit aux «USA» donne des conclusions françaises, et non, américaines, pour faire croire que le vin est une affaire américaine, peut-être !!!
    Il y a une trentaine d’années, le beurre était déclaré  »cancérigène »; et maintenant  »du beurre c’est du beurre » !!! Avec la différence que le gros producteur  »Beurre Thibault » de Québec n’existe plus.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.