mardi , 22 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Les jeunes Québécois sont mieux payés et présentent un niveau éducatif meilleur
Les jeunes Québécois sont mieux payés et présentent un niveau éducatif meilleur
Les jeunes Québécois sont mieux payés et présentent un niveau éducatif meilleur

Les jeunes Québécois sont mieux payés et présentent un niveau éducatif meilleur

Selon les chiffres publiés par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), les jeunes adultes âgés entre 15 et 29 ans sont mieux payés, ont un niveau intellectuel et éducatif meilleur, mais sont plus gros. Ces données, qui ont été avancées dans le rapport Regard statistique sur la jeunesse, représentent un Québécois sur cinq. En 2012, 19% de la population était des jeunes de cette tranche d’âge soit 1,52 million contre 30% en 1976. Ces chiffres démontrent la baisse des jeunes appartenant à la tranche d’âge 15-19 ans et cette baisse atteindra même celle des 15-29 ans et ce à cause du vieillissement que connaît la population.

En étudiant les salaires des jeunes Québécois, il a été constaté une nette progression de plus de 50% soit 57,7% chez les 15-29 ans et ce au cours d’une durée de seize années. De 1996 à 2012, une moyenne de salaire de 18,22 dollars a été enregistrée soit une hausse de 6,67 dollars. Il a été enregistré une différence de salaire entre les femmes et les hommes puisque ces derniers gagnent 18,55 dollars contre 17,82 pour les femmes soit une différence de 73 cents. Les jeunes présentent également une meilleure adaptation linguistique puisqu’une évolution importante a été remarquée chez les tranches d’âge de 15 à 29 ans. Elle s’estime à 52% pour les 15-19 ans et 60% pour les 20-29 ans. Ces derniers parlent couramment deux langues : le français et l’anglais. Côté santé, les choses se présentant au mieux sauf que nos jeunes sont plus gros qu’avant.

Soit 9% se sentent en surpoids. Les hommes sont plus sujets à ce changement de poids que les femmes et il augmente avec l’âge. Il passe de 20% de 15-19 ans à 40% pour les 25-29 ans. En évoquant l’indépendance de ces jeunes, on constate que les femmes se détachent plus facilement du cocon familial que les hommes. Elles quittent la maison de leurs parents pour habiter seules, en colocation ou encore en couple, selon les chiffres relayés par la Presse Canadienne.

François Xavier

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.