mercredi , 30 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Le journaliste Canadien d’Al Jazeera Mohamed Fahmy gardera sa citoyenneté
Le journaliste Canadien d’Al Jazeera Mohamed Fahmy gardera sa citoyenneté
Le journaliste Canadien d'Al Jazeera Mohamed Fahmy gardera sa citoyenneté

Le journaliste Canadien d’Al Jazeera Mohamed Fahmy gardera sa citoyenneté

Le journaliste Canadien d’Al Jazeera Mohamed Fahmy a été accusé par les autorités égyptiennes avec deux de ses collègues à des peines de prison allant de 7 à 10 ans. Ils sont accusés de terrorisme et d’avoir aidé les frères musulmans dans leur soulèvement contre le gouvernement égyptien en diffusant plusieurs informations. Cette sentence a soulevé le désarroi et la colère des organisations de défense des journalistes à l’échelle internationale.

Lors de son passage à Roberval, pour renouveler une entente de 5 milliards de dollars entre Ottawa et Québec pour des travaux d’infrastructures, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a déclaré que le gouvernement était très inquiet pour la situation dans laquelle se trouvait actuellement M. Fahmy sans donner plus de détails sur les mesures que prendra le gouvernement pour révoquer cette sentence d’emprisonnement de 7 ans pour terrorisme.

Pour M. Baird, ministre des Affaires étrangères, le gouvernement ne laissera pas tomber l’affaire et déploiera tous les moyens pour essayer de s’opposer à ce verdict et libérer M. Fahmy. Le verdict des autorités égyptiennes permet au Canada d’annuler la citoyenneté du journaliste suite à la loi C-24, sauf que cette option reste inacceptable et inenvisageable pour les néo-démocrates qui l’ont fait savoir via une lettre envoyée à M. Harper.

M. Muclair, chef du NPD a déclaré avoir reçu une assurance du gouvernement fédéral de ne pas remettre en question la citoyenneté de M. Fahmy en la révoquant. La loi C-24, qui est désormais applicable, avait soulevé de nombreuses critiques et oppositions. Cette loi stipule que toute personne pourrait voir sa citoyenneté canadienne révoquée si elle est condamnée pour terrorisme ou encore trahison.

En réponse à la lettre de M. Muclair, M. MacDonald, porte parole du premier ministre Canadien, a assuré qu’aucune démarche dans ce sens ne sera engagé par le gouvernement fédéral et que ce dernier allait déployer tous les moyens possibles pour venir en aide à M. Fahmy. Selon la Presse Canadienne

Jean Baptiste

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.