jeudi , 24 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Le Centre contre l’oppression des genres s’oppose aux interventions chirurgicales
Le Centre contre l’oppression des genres s’oppose aux interventions chirurgicales
Le Centre contre l'oppression des genres s'oppose aux interventions chirurgicales

Le Centre contre l’oppression des genres s’oppose aux interventions chirurgicales

Le Centre contre l’oppression des genres, connu pour défendre les droits des personnes transgenres, a haussé le ton et a décidé de se retourner vers la Cour Supérieure afin de s’opposer à cinq articles du Code civil qui contraignent les personnes, qui veulent effectuer des changements de leur sexe au niveau de l’Etat civil, à subir des interventions chirurgicales, selon des informations du Devoir. Pour l’organisme, ces démarches sont discriminatoires envers les personnes transsexuelles.

Forcer une femme à subir une ablation de l’utérus et des seins pour lui accorder le statut d’homme ou encore forcer l’homme, qui penche pour le sexe féminin, a subir une vaginoplastie, une très lourde intervention chirurgicale, cela est aberrant, selon les déclarations de Gabrielle Bouchard, porte-parole du Centre.

Pour elle, il est inconcevable de forcer une personne, qui devrait être libre dans ses choix, à suivre ces démarches afin d’officialiser son statut au niveau de l’Etat civil, selon la même source. Le centre a également contesté l’inscription du sexe sur l’acte de naissance d’un enfant. Les parents sont obligés de cocher la case du sexe de leur enfant à sa naissance et le centre voudrait que cette démarche ne soit plus obligatoire car à cet âge là, l’identité sexuelle de l’enfant n’est pas encore déterminée, selon Gabrielle Bouchard.

Jean Baptiste

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.