dimanche , 27 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Le cancer de la peau connaît une progression très inquiétante au pays
Le cancer de la peau connaît une progression très inquiétante au pays
Le cancer de la peau connaît une progression très inquiétante au pays

Le cancer de la peau connaît une progression très inquiétante au pays

A l’approche des vacances d’été, tout le monde pense à la même chose : prendre des couleurs en s’exposant au soleil. Ils oublient qu’une longue exposition aux rayons du soleil peut engendrer des effets néfastes pour la santé dont les mélanomes qui sont causés par les brûlures solaires. Elle peut causer également un vieillissement précoce de la peau, la cataracte, des dégénérescences de la rétine ainsi que des cancers cutanés. Lors de la saison d’été, les autorités sanitaires mettent en garde la population contre les effets désagréables des rayons solaires en la sensibilisant à utiliser des protections.

Aujourd’hui, un rapport de la Société canadienne du cancer (SCC) vient de constater que le cancer de la peau, qui ne revient pas à des causes génétiques, mais plutôt environnementales, était en hausse considérable par rapport aux autres cancers. Au cours de l’année, les chiffres enregistrés au Québec annoncent 930 cas de mélanomes et 30 000 autres de cancer de la peau. Au Canada, le Cancer de la peau a atteint le même palier que celui du cancer du poumon, chose qui a poussé la Société canadienne du cancer à tirer la sonnette d’alarme. Les longues expositions au soleil ainsi que les nouvelles tendances de bronzage restent les premiers facteurs de risque. Les gens ne prennent pas au sérieux les dangers qu’ils peuvent encourir suite à une surexposition au soleil.

Selon la SCC, les adultes sont conscients des dangers que peuvent encourir les enfants face au soleil, mais quand il s’agit d’eux, ils zappent et s’exposent pour prendre des couleurs. La Société canadienne du cancer tient néanmoins à applaudir la nouvelle loi québécoise adoptée il y a quelques mois qui interdit formellement aux salons de bronzage d’accepter les jeunes de moins de 18 ans de 18 ans. Ces salons ont connu, en un laps de temps, un afflux incroyable et une popularité impressionnante. Plusieurs jeunes de moins de 18 ans s’y rendaient dans ces salons, mais grâce à cette loi, ils n’y sont plus les bienvenus.Selon la Presse Canadienne

François Xavier

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.