samedi , 19 août 2017
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » La femme de Dave Beaupré également accusée suite aux déclarations d’une nouvelle victime
La femme de Dave Beaupré également accusée suite aux déclarations d’une nouvelle victime
La femme de Dave Beaupré également accusée suite aux déclarations d'une nouvelle victime

La femme de Dave Beaupré également accusée suite aux déclarations d’une nouvelle victime

Comme nous vous l’annoncions dans un précédent billet, Dave Beaupré, le fondateur de la société paranormale avait été interpellé pour exhibitionnisme devant une jeune gardienne d’enfants.

L’homme de 29 ans avait réussi à attirer une jeune fille de 15 ans au sein de son domicile grâce à une annonce déposée sur internet où il annonçait avoir besoin d’une gardienne d’enfants. Après s’être présentée au sein de sa résidence, Beaupré a annoncé à la jeune adolescente qu’ils avaient un système de vie différent et qu’elle devait l’appliquer. Il lui a annoncé qu’ils étaient nudistes. Piégée, la jeune fille s’est alors dévêtue. Suite à cela, Beaupré a eu un comportement à caractère sexuel devant la jeune adolescente. L’homme a alors été arrêté et accusé. Les enquêteurs de police de Québec craignaient que Beaupré ait fait d’autres victimes et leurs soupçons se sont avérés fondés.

Après la médiatisation de cette affaire, une seconde victime s’est présentée aux policiers et c’est un jeune garçon de 14 ans. Alors qu’il était attendu jusqu’au 11 décembre prochain devant la Cour, cette nouvelle plainte l’a conduit aujourd’hui au palais de justice de Québec pour faire face à de nouvelles accusations d’exhibitionnisme devant des mineurs et d’incitation à des contacts sexuels. L’épouse de Beaupré, Émilie Labonté, a également été arrêtée et devra répondre aux mêmes accusations. Elle a comparu devant la Cour et a été remise en liberté dans l’attente de sa prochaine comparution prévue pour le mardi 16 décembre. Quant à Beaupré, il est attendu devant la Cour le mardi prochain. La Couronne a annoncé l’éventuelle présence d’une troisième victime.

Joseph Marie

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*