mercredi , 30 septembre 2020
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Une enseignante et un collègue malmenés par un policier devant les élèves d’une école primaire
Une enseignante et un collègue malmenés par un policier devant les élèves d’une école primaire
Une enseignante et un collègue malmenés par un policier devant les élèves d’une école primaire

Une enseignante et un collègue malmenés par un policier devant les élèves d’une école primaire

Les faits se sont déroulés mercredi devant l’école primaire « Au pied de la montagne » sur le Plateau-Mont-Royal. Une enseignante, Nadia Lessard, âgée de 40 ans et mère de quatre enfants, dont trois filles élèves au sein de cette école et Carl Cadieux, concierge de l’école, ont été brutalisés par un patrouilleur Montréalais alors qu’ils se trouvaient à côté de l’établissement.

Selon les déclarations de ces deux personnes, mercredi vers les alentours de 16h, les parents étaient invités à l’école pour la fête du métier d’élèves où leurs enfants allaient présenter leurs projets de fin d’année. Au cours d’une pause d’une dizaine de minutes, l’enseignante de sixième ainsi que le concierge sont sortis pour marcher un peu devant l’école.

Ils ont vu une voiture de police brûler le feu rouge et prendre la direction de la ruelle de l’école. M. Cadieux a crié pour alerter le policier qu’il était passé au feu rouge sans mettre les gyrophares et qu’il y avait des enfants. Le policier, qui a entendu les propos du concierge, a fait demi-tour et c’est là que tout est parti. Le policier semblait bien remonté suite aux reproches du concierge et l’a malmené d’une façon très brutale sous les yeux apeurés des enfants qui ont été alertés par les cris. L’enseignante, qui demandait au policier de ne pas faire de mal à son collègue en lui demandant de le menotter, a été également agressée en se faisant asperger par du gaz de poivre en pleins yeux.

La scène s’est déroulée devant les enfants qui étaient pris de panique et en pleurs. Les parents étaient révoltés du comportement des policiers jugé très agressif. Le concierge a été emmené au poste de police où il a été mis en cellule pour être interrogé. Il a été libéré quatre plus tard. Quant à l’enseignante, elle a été relâchée sur place, mais elle est accusée d’entrave au travail des policiers.

Le porte parole du SPVM n’a donné aucune information sur le dossier, si ce n’est qu’ils avaient ouvert une enquête pour comprendre les circonstances de cette altercation. Il a ajouté que toutes les parties concernées par ce dossier allaient être entendues. Mme Lessard ainsi que M. Cadieux ont déclaré que plusieurs parents, témoins des faits, se sont dit prêts à témoigner. D’ailleurs, une plainte va être portée en déontologie policière. Selon des informations de 98,5 FM.

Jean Baptiste

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.