vendredi , 23 juin 2017
Dernières nouvelles
Accueil » Actualités » Des procédures judiciaires entamées contre Postes Canada
Des procédures judiciaires entamées contre Postes Canada
Des procédures judiciaires entamées contre Postes Canada

Des procédures judiciaires entamées contre Postes Canada

La décision de Postes Canada de mettre fin à la livraison du courrier à domicile a suscité non seulement la colère et l’incompréhension de plusieurs citoyens, mais également celles des maires de Montréal, Westmount, Laval et Longueuil.

Pour s’opposer à la démarche de Postes Canada, qui a décidé de remplacer les livraisons à domicile par des boites postales communautaires, les maires de Montréal, Westmount, Laval et Longueuil ont décidé d’entamer des démarches judiciaires. Selon les déclarations de ces derniers lors d’un point de presse, Postes Canada « a outrepassé ses compétences et a pris des décisions sans aucune concertation ». Selon Denis Coderre, aucune consultation n’a été faite avec les parties concernées directement par ce dossier et déplore le refus d’intervention du gouvernement conservateur sous prétexte que Postes Canada est une société de la couronne.

Les municipalités concernées par cette démarche judiciaire avancent que Postes Canada ne respecte en aucun cas la Charte des droits et libertés en oubliant les personnes à mobilité réduite ainsi que les personnes âgées. Le passage des postiers est pour la majorité de ces personnes la seule visite qu’elles ont. Selon des informations du Journal de Montréal

Joseph Marie

Un commentaire

  1. Jeannot Gauthier

    Je viens de lire l’article concernant la livraison du courrier dans les grandes villes. Vous êtes gâtés depuis des lunes et vous na vous en rendez pas compte. J’habite en campagne et ça fait environ une dizaine d’années que nous devons aller chercher le courrier. Avant cette période nous devions aller au bureau de poste pour chercher le courrier.
    Vous êtes une bande de chialeurs , vous avez tout ce qu’il vous est nécessaire pour faire une belle vie et vous en demandez encore.
    Assez c’est assez.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*